<<< retour à la page d’accueil

 

<<<  Retour à la page

Produits vétérinaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plan du site

Vous êtes ici : Accueil > Produits Vétérinaires > Notre conseil du mois

Elevage des chiots et chatons

 

 

* Allaitement

 

L’allaitement maternel : de la naissance à 15/20 jours.

C’est le mode de nutrition exclusif des bébés carnivores. La production lactée de la mère couvre les besoins des jeunes pendant un temps moyen de 3 semaines, plus long si la mère est bonne laitière et si la portée est relativement peu importante ; moins long si la mère produit peu de lait et si les jeunes sont nombreux.

 

L’allaitement de substitution est indispensable pour élever les jeunes carnivores sans leur mère, c’est à dire lorsque celle-ci produit un lait toxique (mammite), ou ne produit pas de lait (agalaxie), ou lorsqu’elle est malade (césarienne, éclampsie) ou morte.

On utilise alors le lait maternisé Biocanina. On donne 5 à 8 biberons par jour pendant la première semaine.

 

L’allaitement de complémentation au biberon est indispensable au cours des 3 premières semaines si la mère ne produit pas assez de lait pour satisfaire l’appétit des petits. C’est à prévoir chaque fois que la portée est trop nombreuse (par exemple : plus de 6 chiots pour une chienne de 25 kg). On s’en rend compte lorsque les jeunes, bien que vifs et élevé s à bonne température, crient et s’agitent fréquemment.

On donne le lait maternisé Biocanina, au biberon, 1 à 3 fois par jour. Il vaut mieux donner un complément à tous les jeunes plutôt que d’en séparer quelques-uns pour les nourrir en allaitement artificiel exclusif.

 

A l’âge de 15 à 20 jours en moyenne, les besoins nutritifs augmentent alors que la production de la mère reste stable.

On donne alors 3 fois par jour, à l’écuelle, le lait maternisé Biocanina ; la quantité nécessaire augmente régulièrement.

 

A l’âge de 4 à 5 semaines, tout en continuant à distribuer la même quantité de lait, on commence à donner l’aliment de base que l’on a choisi pour l’élevage.

 

* Sevrage

 

A 7 semaines, les chiots et chatons peuvent être progressivement séparés de leur mère, puis sevrés à 8 semaines, sans à coup et sans choc, ni pour eux ni pour la reproductrice. Pendant cette période, on continue le même régime alimentaire : lait et aliment de base.

 

* Changement de maître

 

C’est en général vers 8 semaines, au moment du sevrage, que le chiot change de maître. Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque, les petits ayant été élevés dans les conditions décrites précédemment, le nouveau maître poursuit la même alimentation.

S’il a décidé de modifier le type d’alimentation, il est très utile de continuer, au moins pendant 15 jours à donner le lait maternisé Biocanina utilisé pendant l’élevage.

Tout nouveau régime alimentaire doit être appliqué de façon progressive, avec une transition étalée sur une vingtaine de jours : on remplace d’abord un quart de la ration par le nouvel aliment, puis la moitié, puis les trois quarts, puis la totalité.

 

* Interventions chirurgicales

 

La coupe de queue et l’ablation des ergots, lorsqu’elles sont exigées, se pratiquent dans les meilleurs conditions entre 3 et 8 jours d’âge. La coupe des oreilles, si elle est indispensable, se fait entre 5 semaines et 4 mois.

 

* Interventions médicales normales

 

Les vermifuges Ascatène Comprimés, Plurivers Sirop sont indispensables chez les chiots comme chez les chatons : en effet, quelles que soient les précautions prises, ceux-ci sont parasités dès la naissance par des Ascaris. Le premier vermifuge est généralement donné 20 jours après la naissance ; il est renouvelé tous les mois jusqu’à l’âge de 6 mois.

 

Les vaccinations permettent de prévenir efficacement de nombreuses maladies du chien et du chat. Certains vaccins s’imposent par leur efficacité contre les maladies à mortalité élevée :

 

- Chez le chien, Maladie de Carré, leptospiroses, hépatite contagieuse, parvovirose, rage.

- Chez le chat, Parvovirose, maladies respiratoires, et leucopénie féline.

 

Dans les deux espèces, le vaccin contre la rage est très important compte tenu de la possibilité d’une transmissions à l’homme. Le choix des vaccins doit être adaptées aux conditions locales. L’âge idéal pour chaque intervention tient compte de facteurs qui doivent être évalués par le vétérinaire et c’est à lui qu’il faut demander conseil. Généralement la première injection doit être pratiquée entre 6 et 8 semaines.

 

Les compléments minéraux vitaminés sont utilisés pendant toute la croissance pour obtenir une taille normale et une construction solide, harmonieuse et bien proportionnée du squelette. Ils jouent également un rôle important pour la rigidité des cartilages auriculaires dans les races à oreilles dressées.

 

- Pour élever un jeune chien, les complément varient selon le régime de base utilisé. En complément de l’alimentation, traditionnelle comprenant viande, céréales et légumes, le produit le mieux adapté est Acticalcion. En complément des aliments secs ou en conserve, on utilise Pilocanis.

- Pour élever un chaton, les besoins en minéraux et vitamines ne sont le même que chez le chien. Le caractère indispensable d’acides aminés comme la taurine  et la fréquence des calculs urinaires imposent l’utilisation d’un régime adapté, réalisé avec Félicalcion. Pour prévenir la formation des calculs urinaires, il faut encourager l’abreuvement en donnant à volonté de l’eau agrémentée par un peu de lait maternisé Biocanina.

 

L’entretien des oreilles doit être fait régulièrement, une fois par semaine ou par quinzaine, avec le lait auriculaire Biocanina : chez les jeunes, le conduit auditif est souvent siège d’une autacariase. L’instillation dans le conduit auditif de quelques gouttes de Canicatarrhe permet de guérir ces problèmes.

 

Les yeux et les paupières peuvent être nettoyés avec Biophtal.

 

La lutte contre les parasites externes (voir maladies et soins) : plus facilement parasités que les adultes, plus vulnérables à l’action des puces, poux, tiques, aoûtats et aux maladies qu’ils transmettent, les jeunes sont également plus sensibles à la toxicité de certains insecticides. Les produits conseillés chez les jeunes de moins de 3 mois sont : lotion insecticide Biocanina, Pulvo-Insectol, Polyinsectol. Pour le traitement du lieu d’élevage (niche, panière etc.) on utilise dès après la naissance Eco-logis.

 

L’entretien du pelage est réalisé avec des shampooings. Il est conseillé d’habituer les chatons et les chiots à l’utilisation du shampooing démêlant qui se révèle très utile par la suite, surtout dans les races à poil long. Les compléments alimentaires Pilocanis et Félicalcion favorisent la beauté du pelage.

 

* L’éducation

 

Comme pour l’enfant, l’éducation est conditionnée par la stabilité : stabilité dans les interdits et les autorisations et dans les mots employés pour les commandements, inflexibilité dans les résultats d’un ordre. Qu’il s’agisse du « pipi » dans la maison, de la pièce ou du fauteuil interdits, ou du retour au pied, ce qui est défendu un jour doit l’être le lendemain. Ainsi l’animal peut rapidement savoir ce qu’il a le droit de faire.

Pour accoutumer un animal aux voyages en voiture, aux coups de feu, etc., on le met progressivement en contact avec l’événement auquel on souhaite l’habituer, après avoir commencé une cure de Nervicanis Méprobamate.

 

Contre le mal de voiture par exemple, on installe le chien sur les genoux de son maître qui lui parle et le caresse, dans la voiture arrêtée. Lorsque l’animal est rassuré, on met le moteur en route sans avancer jusqu’à l’accoutumance aux vibrations. On effectue ensuite de petits parcours à vitesse lente en continuant caresses et paroles rassurantes.

 

Contre la peur du coup de feu, on pratique selon la même technique en s’approchant progressivement, à pied et avec le chien en laisse, d’un stand de tir. Ce conditionnement étalé sur plusieurs jours, est plus ou moins long selon les individus.

 

Nervicanis Méprobamate permet d’atteindre le but recherché plus facilement et plus rapidement.

Dans le cas ou l’habituation aux transports n’a pas été réalisée, l’utilisation de Maldauto permet d’éviter les nausées et vomissements au cours du voyage.

 

Pour habituer un animal aux soins d’entretien (shampooings, surveillance des glandes anales, brossage des dents avec du jus de citron), il faut appliquer ces contraintes dès le jeune âge ; de même, l’administration ultérieure de médicaments en comprimés sera facilitée si le jeune animal est habituée à l’introduction des doigts dans la bouche, sous forme de jeux.

 

Le chien en ville doit acquérir pour être intégré à la vie de la cité, quelques réflexes qu’il assimile rapidement s’ils lui sont gentiment mais fermement imposés : port du collier, tenue en laisse, respect de la propreté des trottoirs et des espaces réservés aux enfants.

Pour apprendre à faire ses besoins dans le caniveau, le chiot est directement conduit, dès sa première sortie, à l’endroit voulu ; on prononce un ordre que l’on a choisi comme mot-clé ; le chiot n’est pas lâché avant qu’il ait éliminé ses excréments. On lui permet ensuite de s’ébattre pendant une dizaine de minutes : c’est la récompense. Par la suite, il est toujours conduit au même endroit, jusqu’à ce que la proximité de caniveau et l’audition du mot-clé suffisent à déclencher le réflexe avant le « promenade récompense ».

 

Chez le chat, l’éducation, même si elle a des effets plus limités, est faîte selon des principes identiques.