<<< retour à la page d’accueil

 

<<<  Retour à la page

Nos conseils

 

 

Diététique :

 

> Régime hypocalorique global

 

> Régime des diabétiques

 

> Régime hyposodé

 

> Diétothérapie du reflux oesophagien

 

 

 

 

 

 

 

Plan du site

Vous êtes ici : Accueil > Nos conseils > Régime hypocholestéromiant

* Indications

– Hypocholestérolémies essentielles pures (type IIa) où ce régime réduit de 10 à 15 % le cholestérol total et LDL (et doit dans tous les cas être associé aux hypolipémiants)
– Hyperlipidémies avec hypertriglycéridémie quand des anomalies lipidiques persistent après réduction du poids corporel (une normalisation biologique est fréquente après la perte de 4 à 5 kg) puis si besoin suppression des sucres d'absorption rapide et/ou de l'alcool (qui ont souvent un rôle déclenchant dans ces hyperlipidémies).

* Principe du régime

Le régime hypocholestérolémiant n'est pas « sans graisses » : elles représenteront 30 % de la ration calorique (1 gramme de lipides/kg/jour) dont 1/3 d'acides gras polyinsaturés, 1/3 d'acides gras monoinsaturés et 1/3 d'acides gras saturés.

1. Réduire ou mieux normaliser le poids corporel par un régime hypocalorique dans toute hyperlipidémie avant d'envisager un autre traitement diététique ou médicamenteux.

2. Diminuer l'apport de graisses saturées par restriction des graisses d'origine animale terrestre (beurre même « allégé », charcuterie, viandes grasses, lard, saindoux, végétaline, lait et laitages non écrémés, crème fraîche, quiches, pizzas, brioches, croissants, pains au lait ou au chocolat, pâtisseries, glaces au lait, sauces du commerce, huiles et margarines non autorisées)
=> privilégier les poissons, le lait écrémé et les laitages à 0 % MG.

3. Augmenter l'apport de graisses polyinsaturés (huiles de noix, pépins de raisin, soja, tournesol, maïs ou carthame, margarines Becel, Crox-Vitol, Vitaquell, Wessana ou « au tournesol » du commerce) et augmenter l'apport de graisses monoinsaturées (huiles d'olive ou colza, graisse d'oie). Ces graisses seront utilisées au lieu des autres graisses pour l'accommodement et la cuisson à feu doux (car dégradation au-dessus de 180° C).

4. Augmenter l'apport d'acides gras polyinsaturés qui réduisent le cholestérol total et LDL et les triglycérides en consommant 3 fois/semaine au moins des poissons dits « gras » (anguille, hareng, maquereau, sardine, saumon, thon) qui ont en fait la même valeur calorique que les viandes demi-grasses type filet de bœuf.

5. Augmenter l'apport de fibres en consommant plus de légumes et de fruits qui sont intéressants pour leur rôle antioxydant par apport de vitamine C et de caroténoïdes (la pectine paraît aussi avoir un effet hypocholestérolémiant, mais une réduction de 10 % de la cholestérolémie nécessiterait l'ingestion, impossible de 1,5 kg de pommes/jour).

6. Diminuer l'apport de cholestérol à moins de 300 mg/jour au lieu des 500 à 750 mg/jour habituels, en supprimant les aliments riches en cholestérol suivants :

 

 

Aliments riches en cholestérol (mg pour 100 grammes)

Cervelle

2 600

 

Foie gras

380

Jaune d'œuf

1 500

Beurre même le beurre « allégé »

250

…soit pour 1 jaune d'œuf

270

Crème fraîche

110

Foies et huiles de poissons

300-800

Margarines ordinaires, saindoux

100

Caviar et œufs de poissons

440

Fromages > 45 % MG

100

Abats (sauf foie et ris de veau)

450-700

Charcuteries, lard, viandes grasses

100

Foie de veau et ris de veau

250-320

Tête des crustacés

100-180

 

 

ALIMENTS CONSEILLÉS/DÉCONSEILLÉS

Aliments

Autorisés

Déconseillés

Viandes et Charcuteries

Viandes maigres : bœuf, cheval, gibiers, jambon = 5 % MG, lapin, porc maigre, veau maigre, volailles sans la peau ni le jus

Viandes grasses : agneau, jambon > 5 % MG, mouton, porc gras, veau gras, lard, lardons, et toute charcuterie

Abats

 

Tous (riches en cholestérol)

Poissons

Tous (surtout les poissons dits « gras » à consommer au moins 3 fois par semaine)

Anchois, poisson en conserve à l'huile, poisson fumé, salé ou séché, œufs de poissons, foies et huiles de poissons

Crustacés Coquillages
Mollusques

Tous (en évitant de manger la tête des crustacés qui seule confient du cholestérol)

Tête des crustacés

Œufs

Blanc d'œuf sans limitation (2 à 3 œufs entiers/semaine)

Jaune d'œuf, poudre d'œuf (très riches en cholestérol)

Laitages

Lait écrémé, yaourt à 0 % MG ou nature, fromage blanc à 0 % MG ou en tout cas = 10 % MG

Lait entier ou demi-écrémé ou lait concentré, petits-suisses, fromage blanc > 10 % MG

Fromages

Fromages à moins de 45 % MG (30 grammes/jour pour réaliser un apport de calcium adéquat)

Fromages à plus de 45 % MG ou autres fromages au-delà des quantités autorisées

Crudités Féculents Légumes

Tous les légumes et féculents
Crudités accommodées avec une des huiles autorisées

Frites, chips, légumes et crudités du commerce en sauce ou préparés à l'huile

Fruits

Tous

fruits gras, secs et oléagineux en cas de surpoids

Céréales

Pain blanc, pain complet, pain de campagne, pain de seigle, pain au son, farines

Biscottes, pain viennois, au chocolat ou au lait, brioches, croissants, pâtes brisées ou feuilletées, pizzas et quiches

Sucres (avec modération et sauf surpoids)

Sucre, miel, confiture, compote, sorbets à l'eau et chocolat (sauf en cas de surpoids)

Gâteaux, pâtisseries, pâte d'amande, glaces au lait

Graisses

Huile de tournesol, noix, soja, pépins de raisin, carthame, maïs, olive ou colza, graisse d'oie
Margarines Becel, Crox-Vitol, Vitaquell, Wessana ou « au tournesol » du commerce

Beurre même « allégé », crème fraîche, huiles et margarines non autorisées, végétaline, saindoux, toutes les sauces préparées du commerce

Condiments

Ail, épices, herbes aromatiques

 

 

1. Contrairement à une idée reçue sont autorisés, sauf évidemment en cas de surpoids car ils sont très riches en calories, le chocolat (phylostérols inhibant l'absorption intestinale du cholestérol, et acide stéarique diminuant le LDL cholestérol et augmentant le HDL cholestérol), les avocats et les fruits oléagineux (acides gras monoinsaturés et polyinsaturés).

 

Info de L'Institut Pasteur Lille-France. PR.D Camus . Tél: (33) [0]3.20.87.79.80