<<< retour à la page d’accueil

 

<<<  Retour à la page

Nos conseils

 

 

Fiches Conseil :

 

> L’Asthme

 

> La Cystite

 

> Dépression

 

> Diabète insulino-dépendant

 

> Diabète non insulino-dépendant

 

> Epilepsie

 

> Hypertension artérielle

 

> Mal de dos

 

> Ostéoporose

 

> Reflux gastro-oesophagien

 

> Rhume et Toux

 

> Soleil

 

> Troubles gastriques

 

 

 

 

 

Plan du site

Vous êtes ici : Accueil > Nos conseils > Allergies respiratoires

 

 

 

* Que faut-il savoir sur les allergies respiratoires ?

 

L’allergie est un phénomène normal, mais excessif. Cette réponse immunologique représente la capacité que l’organisme a de se défendre contre tout agresseur. Tous les organes qui se situent sur le trajet de l’air (et donc des particules qu’il véhicule comme le pollen) peuvent être le siège de manifestations allergiques : le nez, le sinus, le pharynx, la trachée et les bronches. Les allergènes sont ici nombreux : pollens, acariens, poils de chat, venins d’animaux, substances cosmétiques, aliments, médicaments, soleil...

Les allergies respiratoires les plus fréquentes sont la rhinite et l’asthme:
- La rhinite allergique est bénigne, elle provoque : obstruction nasale, éternuements en salve, picotement ou du prurit, larmoiement.
- Quant à la crise d’asthme, maladie plus grave, elle se manifeste pas une respiration difficile, bruyante et sifflante.

 

* Comment prévenir les allergies respiratoires ?

- Eliminer les facteurs de risque (animaux de compagnie, fleurs, oreillers et couette en plume, tapis et moquette...
- Vivre dans un environnement sain, fréquemment aéré
Demandez conseil à votre pharmacien. En cas d’allergie respiratoire bénigne, il peut vous conseiller un anti-histaminique délivré sans ordonnance médicale.

 

* A quel moment consulter le médecin ?

Devant des manifestations allergiques fréquentes, il est nécessaire de consulter son médecin, seul habilité à déterminer à quel ou quels allergènes la personne est hypersensible. Son interrogatoire est ici très important. Dans un deuxième temps, il pourra prescrire des tests cutanés mais aussi des examens de sang.

 

* Bien suivre son traitement

Votre médecin vous a prescrit un traitement. Il est important de le suivre.
- S’il vous a prescrit des médicaments anti-inflammatoires, il faudra veiller à les prendre durant les repas afin de limiter leur effet agressif sur l’estomac
- S’il vous a prescrit des médicaments antihistaminiques (anti-allergiques), ils peuvent provoquer des somnolences
- Ne jamais interrompre le traitement même si les symptômes ont disparu.