<<< retour à la page d’accueil

 

 

 

En savoir plus sur :

 

La pilule du lendemain

 

 

 

* Sachez le…

 

La pilule du lendemain est un moyen de contraception d’urgence, conçue pour empêcher la grossesse après un rapport vaginal sans protection. Elle est aussi appelée pilule d’urgence… La pilule du lendemain est disponible dans les centres de planning familial ou chez votre pharmacien (sans prescription)…

La contraception d’urgence peut être envisagée de deux manières : des pilules (2 types : la nouvelle forme est mieux tolérée et plus efficace) ou l’insertion d’un stérilet.

Si la pilule du lendemain empêche la grossesse, elle ne peut en aucun cas causer un avortement…

 

* Pilule du lendemain, mode d’emploi.

 

La pilule du lendemain est disponible dans les pharmacies : beaucoup de jeunes filles ( mais aussi de moins jeunes ) ignorent son utilité et se privent ainsi d'un moyen efficace d'éviter une grossesse non désirée suite à un rapport sexuel non protégé. Si l'usage d'un préservatif reste indispensable pour prévenir les maladies sexuellement transmissibles, il n'est pas rare que certaines femmes, "dans le feu de l'action" n'y pensent pas et encore moins à l'absence d'une contraception. C'est là qu'apparaît l'utilité de la pilule du lendemain, à condition de la prendre à temps.

La pilule du lendemain n'a pas pour vocation d'être utilisée comme un mode de contraception en soi. Il existe divers types de contraception : les dispositifs intra-utérins, la contraception orale hormonale et les préservatifs masculins sont les plus couramment utilisés et les plus efficaces. En effet, les dispositifs intra-vaginaux et autres crèmes spermicides sont à déconseiller s'il n'y a vraiment pas de désir de grossesse. De plus, les préservatifs, en plus de leur activité contraceptive, sont les seuls à assurer une protection contre les maladies sexuellement transmissibles. Chez la femme sexuellement active, sans partenaires fixes, l'usage concomitant d'un préservatif et d'une contraception orale est recommandé, afin de pallier à un "accident de la capote" (déchirure ou retrait intra-vaginal). La pilule du lendemain ne doit pas être proposée comme mode contraceptif, même chez les personnes n'ayant que des rapports sporadiques. Par contre, il s'agit d'un formidable moyen d'éviter une grossesse en cas "d'accident". Souvent chez les adolescentes, l'information concernant la fécondation et les modalités de contraception est erronée : bon nombre d'entres elles croient qu'un premier rapport sexuel ne peut être fécondant. De même, une certaine insouciance peut conduire une femme (jeune ou moins jeune) à avoir un rapport sexuel sans aucune précaution. Les angoisses relatives à une éventuelle grossesse suivent l'acte au lieu de le précéder. La pilule du lendemain est alors une réponse tout à fait adaptée, à condition d'agir vite. En effet, plus la prise des comprimés est proche du rapport possiblement fécondant, plus son efficacité est grande. Il est indispensable de prendre ce traitement au plus tard dans les 72 heures qui suivent le rapport sexuel. Les modalités d'administration sont simples : deux comprimés à absorber à 12 heures d'intervalle.

 

Source : Csanté presse

 

Concernant la pilule du lendemain, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. En scientifique averti, il saura vous guider dans vos choix.