<<< retour à la page d’accueil

 

 

 

INFO SANTE

 

Quel régime choisir ?

 

 

Votre pharmacien répond à vos questions.

 

 

 

 

* Vos questions :

Maigrir peut-il favoriser une dépression ? Certains régimes draconiens, pauvres en sucres, peuvent effectivement aggraver une tendance dépressive, en agissant sur les neurotansmetteurs du cerveau. Il faut donc s’en méfier lorsque que l’on a des antécédents, surtout récents, de dépression. Cela n’a rien à voir avec les petites chutes de moral, banales, observées au cours de tous les régimes.

Quelles activités physiques associer à un régime ? Marche, jogging, cyclisme (y compris vélo d’appartement), gymnastique, natation, golf, ski de fond… peuvent être pratiqués à tout âge. L’important est d’avoir une activité régulière (plusieurs fois par semaine) et de ne pas forcer.

Comment ne pas reprendre du poids après un régime ? Plus facile à dire qu’à faire. L’important est de garder une alimentation diversifiée et équilibrée, suffisante en calories pour ne pas avoir faim, et de continuer une activité physique.

Qu’est-ce qu’un hypoglycémie ? C’est une chute importante du taux de sucre dans le sang (taux inférieur à 0,50 g/l) qui peut survenir au cours du diabète, d’une alimentation inadaptée. L’hypoglycémie peut se manifester par des troubles du comportement, un malaise et, dans les cas les plus graves, un coma. Pour la prévenir, mieux vaut ne pas sauter de repas, éviter les collations uniquement composées de produits sucrés, surtout avant un effort physique important. Son traitement ? Un resucrage rapide, avec des sucres d’action immédiate, puis des aliments d’action plus lents (céréales, pains…)

* Sachez-le…

A faire :

-          Consommer à chaque repas des légumes et des fruits.

-          Se rappeler qu’un « extra » de temps en temps n’est pas dramatique, et ne pas culpabiliser.

-          Associer au régime une activité sportive ou physique régulière.

A ne pas faire :

-          En cas de fringale, plonger le nez dans un paquet de gâteaux. Il est préférable de manger un yaourt allégé, un fruit, des petits légumes (tomates cerises…).

-          Réduire les boissons. Boire plus d’un litre, un litre et demi est un bon réflexe. L’eau est la boisson de chois : thé, café et infusions non sucrées peuvent être consommées sans problème. Jus de fruits sans sucre ajouté et boissons light ne sont pas interdits à petite dose.

* Conseils pratiques.

Les pièges des régimes : garder les bons réflexes. Plus un régime semble miraculeux, plus il faut s’en méfier. Un régime rapide fortement déséquilibré (trop pauvre en protéines) peut donner des résultats spectaculaires mais s’avère risqué.

Une alimentation très carencée peut, en effet, entraîner des troubles du rythme cardiaque, surtout sur un cœur déjà malade. Il faut aussi être prudent dans certaines situations : grossesse, allaitement, maladie grave, problèmes cardiaques, excès de poids modeste, âge inférieur à 16 ans, ou au contraire, supérieur à 70 ans. De façon générale, il est raisonnable de ne pas trop réduire sa consommation de protéines. Viandes, volailles, poissons, produits laitiers et œufs ne doivent pas disparaître des menus.

Autres bons réflexes : ne pas être trop rigide. C’est-à-dire ne pas se culpabiliser et se désespérer lorsque l’on fait (d’inévitables) écarts. Enfin, rester à l’écoute de son corps, c’est savoir rester attentif aux sensations de fatigue, de faim, de satiété… pour ne pas en faire trop. Pour mettre toutes les chances de son côté et ne pas prendre de risque, l’idéal est de consulter un médecin au préalable, en n’hésitant pas à lui poser toutes les questions pratiques.

 

Source : Info Santé avril 2002 (disponible chez votre pharmacien)

Info Santé est édité par le Groupe Impact Médecin

1, rue Paul Cézanne 75375 Paris Cédex 08

Rédacteur en chef : Didier Laurens