<<< retour à la page d’accueil

 

 

 

SOIN QUOTIDIEN

 

Hygiène cutanée

 

 

 

* Comment nettoyer et / ou démaquiller son visage ?

 

D’abord, pourquoi nettoyer la peau ? L’objectif est double : il faut enlever les résidus déposés à la surface de la peau et le faire sans agresser tout en apportant une correction éventuelle à un déséquilibre cutané.

 

Les résidus déposés à la surface de la peau comportent des résidus physiologiques (sébum, déchets cellulaires) et des résidus exogènes (maquillage, polluants, poussières). Enfin, il s’y ajoute la flore bactérienne associant une flore résidante permanente, non pathogène et une flore transitoire, parfois pathogène.

 

L’hygiène a pour but d’empêcher la multiplication de colonies bactériennes anormales tout en respectant la flore commensale. Le nettoyage doit éliminer des produits lipidiques et des substances hydrosolubles en respectant au maximum le film hydrolipidique. Une destruction de ce film hydrolipidique de surface se traduit par des sensations de tiraillement désagréables et une agression trop importante par un déséquilibre cutané.

 

Pour nettoyer un visage, l’eau seule ne suffit pas et il faut donc utiliser des produits nettoyants : savon, syndet, lait ou lotion.

 

Les savons sont les produits les plus anciennement connus. Ils ont un bon pouvoir nettoyant et permettent d’éliminer rapidement les salissures ; ils son, en outre, bon marché. Cependant, ils augmentent le pH cutané ; de plus, les savons précipitent en eaux calcaires, ce qui augmente leur agressivité. Les savons « surgras » sont enrichis en corps gras et en chélateurs pour limiter leur détergence.

 

Les syndets, synthétiques détergents, pains ou gels lavants dermatologiques ou « savon sans savon » sont très complexes, associant plusieurs tensioactifs ; ils pallient les désavantages des savons. Ils respectent le pH cutané, ne précipitent pas en eaux calcaires ; ce sont de bons lavants, faciles d’utilisation. Ils ont un faible pouvoir moussant et se délitent facilement à l’eau.

 

Une troisième possibilité pour se laver : le lait de toilette, mélange émulsionné d’huile et d’eau dans la phase aqueuse contient des tensioactifs doux. Grâce à ces deux phases, le lait élimine les impuretés lipophiles ou hydrophiles, en douceur, tout en respectant le film hydrolipidique. Les laits ont une odeur et un aspect agréables. Ils n’ont pas d’activité antiseptique et demandent un rinçage soigneux ; certains laits laissés en place peuvent être comédogènes.

 

La mode actuelle est aux laits et lotions sans rinçage. Ce sont des associatoins de tensioactifs doux que l’on passe tout simplement et qui éliminent bien et en douceur toutes les salissures. Pratiques d’emploi, ils sont souvent un peu onéreux et indiqués pour les peaux fragiles et sensibles.

 

* Vaut-il mieux utiliser un lait, un savon ou un syndet ?

 

Pour le visage, l’emploi d’un savon déconseillé car mal toléré. Pour les adeptes du lavage avec de l’eau, le syndet est un procédé de choix. Pour utiliser un lait, le meilleur instrument est encore la main. La réalisation de petits mouvements circulaires du bout des doigts permet de bien émulsionner les salissures. Les lotions nettoyants sans rinçage sont appliqués à la main ou à l’aide d’u coton ; elles s’essuient tout simplement.

 

Lavage avec de l’eau :

-          Humidifier le visage.

-          Faire mousser le produit dans le creux des mains.

-          Appliquer en réalisant de petits mouvements circulaires.

-          Rincer abondamment à l’eau ou pulvériser de l’eau thermale.

 

Nettoyage sans eau :

-          Mettre le lait ou le gel dans la paume de la main pour le réchauffer.

-          Appliquer en massant et en réalisant de petits mouvements circulaires.

-          Eliminer le produit avec un coton humidifié d’eau tiède.

-          Appliquer un tonique ou une eau thermale.

 

quel que soit le type de nettoyage choisi, il ne faut oublier le lavage préalable des mains. Il faut toujours sécher le visage en fin de toilette sinon l’évaporation de l’eau de surface dessèche la peau. La peau ne doit pas tirer après le lavage, sinon ce dernier est trop agressif.

 

* Comment choisir sa technique de nettoyage ?

 

Nettoyer est une question de confort et de plaisir. Pour laver un visage à l’eau, il faut choisir un syndet que l’on émulsionnera avec l’eau ; cette technique convient bien aux peaux normales ou grasses, mais elle est parfois mal supportée pas les peaux sèches ou sensibles qui préfèreront laits et lotions.

 

En revanche, tous les types de peau supportent les pulvérisations d’eau thermale qui, grâce à leur caractère rafraîchissant ont parfois un léger effet apaisant (anti-inflammatoire) ; il faut les laisser agir quelques secondes puis les sécher en tamponnant.

 

A éviter :

-          Le savon de Marseille, qui est trop alcalin.

-          L’eau de Cologne, l’éther ou l’alcool, qui décapent excessivement la peau.

-          L’usage quotidien des savons antiseptiques : d’une part, ce sont des savons, donc dotés d’un effet décapant du film hydrolipidique, lequel est d’ailleurs voulu afin de mieux éliminer une flore pathogène ; d’autre part, ils déséquilibrent la peau en modifiant la flore commensale.

 

* Quelle doit-être la fréquence du nettoyage ou du démaquillage ?

 

La peau doit être nettoyée le matin et démaquillée le soir, mais pas plus souvent.

 

Le démaquillage de la peau est obligatoire tous les soirs avant le coucher. Il n’est pas recommandé de se coucher maquillée ; il ne faut pas laisser à la surface de la peau un mélange de salissures, de film hydrolipidique et de cellules desquamants accumulés pendant la journée. Le démaquillage doit toujours être soigneux et complet. Pour les yeux, il faut utiliser des produits spécifiques sous peine de se retrouver le lendemain les paupières bouffies.

 

Le matin, une simple lotion peut suffire… Il ne faut pas non plus tomber dans l’excès, ce qui est souvent le cas pour les peaux grasses. Gênées par le caractère inesthétique et l’aspect « sale » de leur peau luisante, qui présente parfois des lésions d’acné de surcroît, les sujets à peau grasse aiment laver, voire décaper leur peau plusieurs fois par jour, ce qui leur procure pour quelques heures un aspect net. Le lavage trop fréquent est source de déséquilibre du film hydrolipidique de surface et il est fréquemment source d’inconfort, d’irritation et de rouheurs.

 

N’hésitez pas également à demander conseil à votre pharmacien. En scientifique averti, il saura vous guider dans vos choix.